Abonnez-vous à la newsletter

   
   

Outils / Produits

Matériel distribué au sein de notre structure (et par certaines pharmacies) :

 

L'inhalation :

 

La pipe à crack (cocaïne basée)

 

 Cet outil s’utilise pour la consommation de cocaïne basée. Le tube en pyrex résiste à la chaleur. Un filtre en acier médical est fourni. Il permet d’éviter le recours à la cendre de tabac, utilisée notamment dans des pipes de type artisanal, réduisant ainsi les risques pulmonaires (tuberculose).

Les embouts en silicone alimentaire évitent les brûlures des lèvres. 

La pommade hydramyl® s’applique sur les lèvres avant la consommation. Elle hydrate et prévient l’apparition de gerçures (saignements) qui, en souillant l’embout, peuvent être à  l’origine de contamination de type VHC, VIH.

 

 

 

 

 

L'aluminium

 

L’aluminium est utilisé pour fumer de l’héroïne et plus rarement de la cocaïne basée. 

Contrairement à l’aluminium alimentaire, il n’est pas traité à la paraffine. Il évite l’inhalation de la paraffine et réduit ainsi les risques pulmonaires. Cet outil est également un support de communication avec les usagers.

 

Le sniff :

 

 

 

 

 

Le roule ta paille permet à la personne d’utiliser une feuille à usage unique lors de chaque sniff. Il évite le partage de la paille qui, lors de consommation collective, peut être souillée par du sang (risque de contamination VHC). L’usage répété de ce mode de consommation, renforcé par le caractère irritant des produits sniffés, provoque des lésions muqueuses nasales. Le sérum physiologique permet dès lors de rincer les narines et préserver la muqueuse nasale.

 

L'injection :

 

 

 

 

 

La seringue BD (capuchon blanc)

 

 La seringue BD® est utilisée dans le kit+® et le Steribox®. Son aiguille est rigide. 

Le Sterifilt® n’est pas destiné à cette seringue et s’y adapte difficilement. 

Elle est conditionnée en paquet de 10 unités.

 

 

 

 

 

La seringue Terpan (capuchon orange)

 

 La seringue Terpan® est semblable à la seringue BD®. Son aiguille est cependant plus souple. Elle s’utilise notamment pour les personnes ayant les « veines qui roulent ».

Elle se différencie de la seringue BD® grâce à son capuchon orange.

Le Sterifilt® n’est pas destiné à cette seringue et s’y adapte difficilement. 

Elle est conditionnée en paquet de 10 unités.

 

 

 

  

La seringue Nevershare®(couleur)

 

La seringue Nevershare® est  à l’origine destinée aux consommations collectives. Le choix d’une couleur unique pour la seringue et la coupelle (Stericup®) réduit théoriquement le partage du matériel (risque de contamination VHC, VIH). Son aiguille plus fine, plus courte est également moins traumatisante pour les veines.

Le Sterifilt® s’adapte parfaitement à cette seringue (même laboratoire).

Ces seringues sont conseillées pour les personnes dont le réseau veineux est dégradé (« petites veines ») ou les consommateurs de cocaïne.

 

 

 

 

Le Sterifilt®

 

Le Sterifilt® s’adapte parfaitement sur l’aiguille des seringues Nevershare® (couleurs). Il peut être utilisé, à défaut, avec les seringues BD® ou Terpan®.

Le Sterifilt® remplace le coton. Il filtre la majeure partie des produits de coupe et des excipients présents dans les médicaments. Il est tout particulièrement recommandé pour filtrer l’amidon de maïs présent dans le Subutex®.  Il retient peu de principe actif et  évite ainsi la réutilisation des cotons. Ces derniers étant parfois récupérés pour extraire le produit emprisonné dans les fibres. Il réduit les risques infectieux (VHC, abcès).

 

 

La Stericup®

 

La Stericup® est utilisée dans le kit+®. La coupelle en aluminium médical sert à la préparation de la solution. Le capuchon vert adaptable évite aux injecteurs d’héroïne de se bruler les doigts lorsqu’ils chauffent le produit. 

La Stericup® contient un filtre en coton stérile et un tampon sec, efficace pour stopper le saignement après l’injection.

La Stericup®, stérile, permet de préparer l’injection dans de bonnes conditions d’hygiène. 

Le petit matériel est à usage unique et personnel (risque de contamination VHC, VIH).

 

 

 

 

 

La Maxicup®

 

La Maxicup® est similaire à la Stericup®. Elle contient cependant une coupelle en aluminium médical d’une contenance supérieure.

Elle permet de préparer en une seule fois plusieurs injections ou de mieux diluer le produit (risque d’overdose,  dégradation du système veineux). Elle restreint de plus les risques de contamination liés aux manipulations répétées.

 

 

 

 

 

 

 

Le Sterimix®

 

Le Sterimix® associe une coupelle en aluminium médical et un Sterifilt®. Il associe aux avantages de la Stericup® la filtration du Sterifilt®.

 

 

 

 

 

La lingette d'alcool

 

La lingette alcool permet de désinfecter de grande surface de peau et faire ressortir les veines avant l’injection.

 

 

 

 

 

 

Eau pour préparation injectable

 

L’eau PPI est une eau stérile. Elle évite l’utilisation d’eau en bouteille, du robinet et autres, pouvant contenir des bactéries (risques infectieux).

 

 

 

La crème Hydramyl®

 

La crème Hydramyl® s’applique en massage, après l’injection, sur les zones concernées. Elle préserve l’élasticité de la peau. Elle s’utilise également sur les lèvres avant l’inhalation. Elle hydrate et prévient l’apparition de gerçures (saignements) qui, en souillant l’embout, peuvent être à l’origine de contamination de type VHC, VIH.

 

 

 

 

 

 

 

L'acide ascorbique

 

L’héroïne brune a besoin d’un acidifiant pour être injecté. L’acide ascorbique remplace le vinaigre ou le citron qui peuvent être à l’origine de brûlures et d’infections. Une pointe de couteau suffit pour acidifier la solution.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le container

 

Ce container de 0.27 l. peut contenir jusqu’à 20 seringues. Il est sécurisé et hermétique. 

Ce container est récupéré par les équipes du CAARUD Tarmac, qui en assure la destruction.

 

 


 

Les flyers présentés ci-dessous ont été conçus par l’association Techno+ et sont également téléchargeables, consultables et commandables depuis leur site internet TechnoPlus.org

 

Les outils

 

 

Les pratiques de consommation

 

Télécharger la plaquette

DRUG MIX

 

La polyconsommation, qu'est-ce que c'est ?

 

La polyconsommation (mélange, cocktail, drug mix…) n’est pas équivalente à la simple addition des produits consommés, c’est aussi de nouveaux effets et de nouveaux risques sur lesquels il faut bien le dire, on ne sait pas grand-chose. Il n’empêche que l’accumulation de témoignages et d’observations nous permettent d’établir ce qui va suivre.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

 

 

REPÈRES

 

Où en es-tu ?

 

Pour t'aider a te situer, seul(e), au calme, voici quelques pistes possibles :

  • Je ne peux pas aller en teuf sans prendre de produit(s), je m'’y ennuierais trop…
  • Je prends systématiquement plusieurs produits dans la nuit, n’importe lesquels selon ce qui passe…
  • Je ne sais pas dire non lorsqu'on me propose un produit.
  • En teuf, je pense plus à reprendre un produit qu’'à profiter de ce que j'ai déjà pris…
  • Même si je ne suis pas dans de bonnes conditions (humeur, entourage,...), je consomme chaque fois que j'en ai l’occasion…
  • Même si je suis mal avec un produit,  je continue à le prendre…
  • Ma conso déborde du week-end...

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

 

 

Télécharger la plaquette

SNIFF

 

Qu'est-ce donc ?

 Le sniff est le fait de prendre un produit, très généralement de la poudre, en l'aspirant avec ses narines. Pour faire plus chic, cela s'appelle aussi "priser" un produit.

En entrant dans ton nez la poudre se dissout presque immédiatement pour pénétrer directement dans le sang direction le cerveau, par les nombreux petits vaisseaux sanguins qui s'y trouvent. C'est en générale pour augmenter la rapidité d'action et les effets d'une drogue que l'on utilise ce mode de prise. Mais bien sûr les risques pour ta santé augmentent également.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

 

 

DEAL / CONSO

 

L'usage-revente de stupéfiants, c'est quoi ?

 

La catégorie "usager-revendeur" n’existe pas dans le code pénal : la qualification de revendeur l’emporte toujours sur celle d’usager. Il te suffit donc de refiler à un pote sa part sur le truc que tu as acheté pour vous deux pour faire de toi un revendeur aux yeux de la loi.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

 

Les pratiques culturelles

 

Télécharger la plaquette

LE FEU

 

La liste suivante représente les différentes pratiques liées au feu.

 

  • Jonglerie enflammée
  • L'environnement
  • Le combustible
  • Les mèches
  • Le trempoir
  • Cracher du feu
  • La tenue
  • Etat de conscience
  • Les brûlures

Pour plus de détails concernant ces pratiques il suffit de cliquer sur le flyer ci-contre.

 

LE PIERCING

 

Le body-piercing c'est quoi ?

 

Le body-piercing est depuis quelques temps déjà très médiatisé, et rendu à l'état de phénomène de mode, surtout dans le milieu tekno. Mais il faut rester conscient que cette mini-opération chirurgicale reste un acte de transformation corporel délibéré, qui va se traduire par l'implant d'un corps étranger dans la peau. Il est donc fortement conseillé de faire appel à un perceur professionnel expérimenté.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Télécharger la plaquette

LE SON

 

Qu'est-ce donc ?

 

Pour qu’il y ait du son, trois éléments sont nécessaires : une source produisant une vibration mécanique (les enceintes), un milieu porteur transmettant cette vibration (l’air), des oreilles qui reçoit cette vibration (les tiennes).

Le son se définit principalement selon deux paramètres : la fréquence (ou la hauteur) et le volume.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

SUR LA ROUTE

 

Quels sont les risques ?

 

Pour aller en teuf, difficile de ne pas avoir besoin d'un véhicule et bien que le conducteur porte une grande part de la responsabilité, les passagers ont aussi la leur. Les messages du style « celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas » déresponsabilise la consommation même abusive des passagers. Pourtant si le chauffeur reste sobre, mais que tous ces potes sont déchirés et font nawak à ses côtés, l'accident n'est pas loin non plus.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

 

 

Les produits

 

Télécharger la plaquette

2c-B/2c-I/2c-E

 

Qu'est-ce donc ?

 

Ils se présentent généralement sous forme de poudre blanche (parfois tirant sur le beige pour le 2C-B ou floconneuse pour le 2C-I) et peuvent être avalées ou sniffées.

Attentionla voie nasale provoque souvent de fortes douleurs (voir des saignements) et des expériences plus intenses et rapides à venir.


Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

25I - NBOMe / 25C - NBOMe

 

Qu'est-ce donc ?

 

Les 25i-NBOMe et 25C-NBOMe sont des dérivés non classés stup des 2C-X (2C-B, 2C-I...).

Ils se présentent le plus souvent sous forme de gouttes ou buvards. En teuf ils sont fréquemment vendus pour de la mescaline (liquide ou synthétique) et parfois pour du LSD (goutte à sniffer, buvard à garder sous la langue, trip composé de deux buvards collés...).

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Telecharger la plaquette

ALCOOL

 

Qu'est-ce donc ?

 

L'alcool (= éthanol) est un produit psychoactif consommé depuis au moins l'antiquité et profondément ancré dans la culture française. Mais il ne faut pas se fier au fait que même si l'alcool n'a jamais été interdit en France, ce produit n'en est pas moins dangereux.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

CANNABIS

 

Qu'est-ce donc ?

 Le cannabis ou chanvre indien, est une plante psychotrope (cannabis sativa ou indica) dont le principe actif majeur est le TétraHydroCannabinol (THC). 

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Télécharger la plaquette

CHAMPIS

 

Qu'est-ce donc ?

 

 Qu'on les appelle Psilo, Psi, Champi , Champ', Mush, Mushroom, Champotes… ou selon leur provenance (Mexicains, Hawaïens...) de nombreux champignons produisent des effets hallucinogènes.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

COKE / CRACK

 

Qu'est-ce donc ?

 

 Appelée également C, coke ou CC, la cocaïne est un stimulant qui agit sur le système nerveux central et le cerveau, ainsi qu'un anesthésique local. La cocaïne se fabrique en 2 étapes :

  • La pasta (pâte) qui est le résultat du mélange des feuilles de coca avec divers bases et acides chimiques (dont du kérosène et de l'acide sulfurique).
  • Le chlorhydrate de cocaïne (en poudre ou petits cailloux) qui est obtenu en raffinant la pasta avec des solvants.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

Télécharger la plaquette

 

 

Télécharger la plaquette

GHB / GBL

 

Qu'est-ce donc ?

 

 Le GHB et le GBL sont 2 produits aux effets pratiquement identiques. Contrairement à ce que l’on pourrait croire les liquides vendus comme étant du GHB sont presque toujours du GBL.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

KETAMINE

 

Qu'est-ce donc ?

 

 La kétamine est un produit anesthésiant et hallucinogène.

La kétamine est un produit classé comme stupéfiant à usage exclusivement médical, dont le détournement à des fins récréatives est interdit. A ce titre, ce détournement expose au risque de poursuites judiciaires.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Télécharger la plaquette

LSD

 

Qu'est-ce donc ?

 

Le LSD 25, ou diéthylamide de l’acide lysergique, est une drogue prohibée obtenue à partir de l’ergot de seigle

Généralement, le LSD se présente sous la forme de buvard, petit carré de papier imbibé d’acide, souvent orné d’un dessin ou de micropointe, petit morceau ressemblant à une mine de crayon de différentes couleurs et plus récemment de morceau gélatine. Le LSD existe aussi en goutte(dilué dans de l’eau) mais attention, car une goutte équivaut souvent à plusieurs buvards.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

 

MEPHEDRONE

 

Qu'est-ce donc ?

 

La méphédrone (meph', 4-méthylmethcathinone, 4-MMC) est un puissant stimulant synthétique, dérivée d'un des alcaloïdes du khat (et fait partie de la famille des cathinones). Vendue en ligne depuis 2006, classée comme stupéfiant en 2010.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Télécharger la plaquette

METHOXETAMINE

 

Qu'est-ce donc ?

 

La méthoxétamine (appelée aussi Mixie, MXE, ...) est une molécule de la famille des arylcyclohexylamines (comme le PCP et la kétamine). Elle se présente sous forme de poudre blanche, et peut-être avalée, sniffée, et plus rarement pluggée (par voie rectale, les doses étant à revoir à la baisse dans ce cas).

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

RABLA / HERO

 

Qu'est-ce donc ?

 

Ce document a pour objet d'informer sur la consommation récréative sniffée ou fumée d'héroïne. Pour obtenir de l'information concernant la consommation régulière d'héroïnede produits de substitutions ou la pratique de l'injection, l'association ASUD édite des documents plus pertinents.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

Télécharger la plaquette

RC

 

Qu'est-ce donc ?

 

Littéralement, RC sont les initiales de Research Chemicals (produits chimiques de recherches). Cette appellation désigne des produits synthétiques aux effets variés : psychédéliques, stimulants, empathogènes, dissociatifs...

Ces produits se présentent la plupart du temps sous forme de poudre ou de cristaux très purs, et les dosages se font souvent au milligramme prêt voir moins, ce qui exige un dosage très précis.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

 

SPEED

 

Qu'est-ce donc ?

 

Le speed se présente sous forme de poudre, de pâte, de cristaux (ice ou cristal) ou de gélule. Le plus souvent  il est blanc mais parfois on en trouve d'autre couleur (rose, jaune...)

"Normalement", le speed contient des amphétamines synthétiques (amphétamines, méthamphétamines ou dérivés amphétaminiques divers). Les amphétamines sont des psychostimulants prohibés par la loi appartenant à la famille des phényléthylamines, tout comme le MDMA, le 2CB, le DOB etc...). 

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette

 

 

Télécharger la plaquette

TAZ / MDMA

 

Qu'est-ce donc ?

 

A l'origine l'ecstasy désignait des cachets ( ou comprimés) de couleur et de taille variables (souvent ornés d’un motif) et dont le produit actif était le MDMA (Méthyldioxy-métamphétamine), une molécule de synthèse appartenant à la famille des phényléthylamines (famille dont font aussi partie les amphétamines, c'est à dire le speed). Mais au fil des années de nombreuses autres molécules de synthèse se sont mises à circuler sous forme de cachets vendus également sous l'appellation ecstasy alors que leurs effets pouvait être très différents de ceux du MDMA.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

 

La loi

 

Télécharger la plaquette

DEPISTAGE DES DROGUES AU VOLANT

 

Que dit la loi ?

 

Le code de la route (articles L234 et L235) punit la conduite en ayant fait usage de substances ou de plantes classées comme stupéfiants et permet aux officiers de police ou de gendarmerie d’effectuer des contrôles routiers de dépistage sans qu'il y ait d'infraction.

En cas d'infraction, un dépistage positif aux stupéfiants serait une circonstance aggravante pouvant entraîner une peine plus lourde.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

 

NOS DROITS

 

En cas de contrôle d’identité, interpellation, garde à vue il est bon de connaître ses droits et, dans la mesure du possible, de les faire respecter par ceux qui sont censés nous les faire respecter…

La loi française met les consommateurs de « drogues » en situation de hors la loi.

 

Cliquez sur le flyer pour en savoir plus

Télécharger la plaquette